La Mini Transat 2019

La Mini Transat a été créée pour réagir au gigantisme des courses transatlantiques qui sont organisées depuis les années 70. Fondée en 1977 par l’Anglais Bob Salmon, la Mini arrive sur le territoire français en 1985 et s’élance tour à tour de Brest, Concarneau à destination des Antilles. Puis de 2001 à 2011 de La Rochelle vers Salvador de Bahia au Brésil, les escales se succèdent dans l’archipel espagnol des Canaries ou sur l’île portugaise de Madère.

La spécificité de la Mini Transat est l’absence de communication totale entre les concurrents et la terre. C’est cet isolement pendant la course qui fait la magie et le mystère de la Mini Transat.

Véritable épreuve sportive courue sur les plus petits bateaux de course au large existants, la Mini n’en demeure pas moins une véritable aventure pour chacun des skippers.

De tous âges, de toutes classes sociales et d’expériences nautiques diverses, les marins viennent à la Mini pour réaliser le rêve d’une vie, s’élancer dans une carrière professionnelle de coureur, mais tous s’accordent à dire : « Passe ta Mini d’abord ».

Les skippers doivent avant tout être de bons navigants, mais pas que : ils doivent aussi savoir préparer techniquement leur Mini (peinture, gréement, matériaux composites, électronique), se connaître personnellement au mieux (alimentation, efforts physiques, cycles de sommeil), et surtout être de bons communicants à terre afin d’attirer des partenaires dans leur Mini Transat.



« Passe ta mini d’abord »

0 ème édition

0 coureurs

2 étapes

0 jours de course

0 organisateurs

0 milles nautiques

Si la Mini Transat est une course en solitaire en mer, elle est avant tout solidaire à terre entre les marins : entraide, partage, coups de mains dans les moments difficiles, entraînements, préparations. Les ministes évoluent au sein d’une véritable communauté inexistante dans les autres courses : on l’appelle « L’Esprit Mini ».

800

journalistes accrédités et autant d'articles publiés

45 000

participants au jeu Virtual Regatta

4 000

sujets presse

5 000 000

pages vues sur le site officiel de la course

300 000

personnes atteintes sur Facebook

260 000

vues sur Dailymotion